Pau : Une lycéenne succombe à une infection à méningocoque, 13 cas contacts identifiés

Screen Google Maps

Une vague de tristesse et de choc a frappé la communauté scolaire de l’Institut Saint-Dominique à Pau ce mardi 7 mai, alors qu’une lycéenne a perdu la vie des suites d’une infection à méningocoque. Les parents des élèves ont été rapidement informés de la situation, tandis que les autorités sanitaires ont pris des mesures immédiates pour prévenir toute propagation de l’infection.

Selon les déclarations de l’Agence Régionale de Santé, treize jeunes ont été identifiés comme cas contacts, et des mesures appropriées ont été prises pour les prendre en charge. Le méningocoque, redoutable bactérie, peut entraîner des méningites ou des septicémies, avec un taux de mortalité d’environ 10 %, laissant parfois des séquelles graves.

En France, environ 500 personnes sont touchées chaque année par ces infections graves, principalement des méningites chez les jeunes adultes et les adolescents. Cette tragédie rappelle l’importance cruciale de la vigilance face à ces maladies potentiellement mortelles.

Les symptômes peuvent varier, mais incluent généralement de la fièvre, des maux de tête, une raideur du cou, des vomissements et une sensibilité à la lumière. Une intervention médicale rapide est essentielle pour éviter des complications graves et potentiellement fatales.

Partager cet article

NOTRE SÉLECTION

AUTOUR DE MOI

Votre annuaire de professionnels

AUTOUR DE MOI

Votre annuaire de professionnels