Les urgences de Pau et d’Oloron toujours sous tension

Droits Réservés

Les urgences de Pau, qui ont dû fermer la nuit du 9 au 27 septembre dernier, sont toujours sous tension, selon l’Agence Régionale de Santé. Les urgences d’Oloron, qui ont été fermées une grande partie de l’été, ne sont pas épargnées.

D’après le directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, il existe toujours une tension en termes d’urgentistes, notamment à Oloron. « Dès qu’il y en a un qui est absent, le service est fragilisé ».

L’ARS conseille encore d’appeler le 15, particulièrement les week-ends et la nuit, plutôt que de déranger le système de soins quand ce n’est pas utile.

À noter que dans l’éventualité de nouvelles difficultés sur les effectifs médicaux et au regard de l’afflux de patients aux urgences, le Centre hospitalier de Pau pourra être amené à réactiver le dispositif de filtrage la nuit.

Partager cet article

NOTRE SÉLECTION