Pyrénées-Atlantiques : Un gendarme condamné après avoir placé sa femme sous surveillance téléphonique

Droits Réservés

Un gendarme des Pyrénées-Atlantiques a été condamné au début du mois d’octobre pour faux en écriture et usage de faux en écriture. Il a ainsi abusé de ces pouvoirs d’enquêteur judiciaire pour faire surveiller sa femme qu’il pensait infidèle.

Le condamné a en effet rédigé des réquisitions de surveillance téléphonique. Ces réquisitions qui doivent normalement être demandées et rédigées par un magistrat du Parquet.

Le parquet de Pau a fait le choix de procéder à une sanction rapide et discrète en engageant un plaider coupable immédiat, dès la sortie de la garde à vue. Le gendarme a donc entièrement reconnu les faits et a été condamné à trois mois de prison avec sursis. Il va aussi faire l’objet de sanction disciplinaire interne de la part de sa hiérarchie.

Partager cet article

NOTRE SÉLECTION

De quoi avez-vous besoin en Béarn ?

Vous avez une activité professionnelle ou associative sur le territoire Béarnais ?

Merci de vous inscrire.

PARTAGER SON ACTU

Vous avez une information à partager en Béarn ?

Vous avez un évènement local à communiquer, ou vous souhaitez nous avertir d’un fait ?

Laissez-nous votre message !

Vous souhaitez être mis au courant plus facilement de l'actualité en Béarn ?

Notre rédaction vous propose de suivre toute l’actualité grâce à notre Newsletter !